Image 02
Logo N°1

Afin d’enraciner durablement le cinéma sur Saint-Estève, la jeunesse stéphanoise doit se sentir concernée par le 7ème art. C’est ce que se sont dit réciproquement l’association Les Rendez-Vous de Saint-Estève et le Conseil municipal des Jeunes, en 2015. Bien encadrés par quelques membres des Rendez-Vous, de jeunes Stéphanois, tous volontaires, déterminés et intéressés, ont créé leur propre association : Ciné Estève Junior. Ils vont sélectionner 2 films, les visionner, les commenter pour, le jour de la projection, les présenter au public et proposer des thèmes de réflexion. . De simples spectateurs, les jeunes du projet Ciné Estève Junior deviennent ainsi acteurs culturels ! Comme toujours, les séances proposées par Ciné Estève Junior sont en accès libre et gratuit et… bien évidemment, elles sont ouvertes aussi aux adultes, parents et amis.



L'ours

Le parrain est Audio Confort


Film N°1

Vendredi 13 janvier 2017 2015, 20h, au TDE


Réalisateur : Jean-Jacques Annaud, 1988, 1h 40


Adapatation : du roman The grizzly king de James Oliver Curwood

Dans les montagnes canadiennes, en 1885, alors que Youk, un ourson, déguste du miel, sa mère est écrasée par une chute de rochers. Le cœur brisé, livré à lui-même, l'orphelin erre dans la nature et croise un vieil ours solitaire, Kaar, qui voit d'un mauvais œil l'irruption de ce petit dans sa vie. Mais Kaar finit par prendre Youk sous sa protection et fait son apprentissage.


Récompenses : César du Meilleur réalisateur pour Jean-Jacques Annaud et César du Meilleur montage pour Noëlle Boisson

Critiques : « Une extraordinaire prouesse technique et un exploit cinématographique qui forcent le respect. », Télé loisirs.


The kid

Le parrain est Secrets de pains


Film N°2

Vendredi 28 avril 2017, 20h, au TDE


Réalisateur : Charlie Chaplin, 1921, 1h 08, film muet


La mère d'un jeune enfant, ne pouvant le nourrir et l’élever, l’abandonne dans la voiture d'une riche famille que deux voyous décident de voler. Quelques rues plus loin, les voleurs entendent des pleurs et découvrent le bambin. Ils choisissent de le déposer, dans une ruelle où, passe Charlot, un vitrier miséreux. Embarrassé par sa découverte, Charlot tente, dans un premier temps, d’ignorer l’enfant, avant, finalement, de s'attacher au jeune garçon. Le prenant avec lui, il l'éduque de son mieux, malgré des conditions de vie difficiles…


Critiques : « l'histoire du Kid, c'est un peu celle de Chaplin enfant. Seuls les gags, innombrables, viennent enjoliver cette trame réaliste et sordide. » Magazine Télérama